×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 964
Imprimer cette page

Lavande-Itinéraire technique

Implantation

La lavande peut être implantée selon différentes techniques : racines nues, mini-mottes ou semis direct (lavande de population). Cette dernière technique, plus marginale, est en court d’analyse par le CRIEPPAM. L'espacement dépend de la mécanisation de la récolte.

Désherbage et protection de la culture

Les principales mauvaises herbes (ou adventices) des lavanderaies sont regroupées dans deux familles:

 

  • les graminées: classe de plantes à floraison en épi caractérisée par la présence d’un seul cotylédon sur la plantule et dont les feuilles à nervures parallèles sont généralement étroites et allongées.

 

Par exemple: Les chiendents, les ray-grass, la folle avoine, les bromes, le vulpin...

 

  • les dicotylédones: classe de plantes à fleurs caractérisée par la présence de deux cotylédons sur la plantule et dont les feuilles ont généralement un limbe plus ou moins large à nervation ramifiée.

 

Par exemple: le gaillet-grateron, les chardons, le liseron, les renouées, les ronces, les crucifères..

Désherbage de position

C'est le désherbage principal de la parcelle. Il se fait en hiver, lors du repos végétatif de la lavande et du lavandin. Il permet de détruire la majorité des adventices graminées et dicotylédones.

C'est aussi lors du repos végétatif des lavandes et lavandin que doit se faire le désherbage du gaillet grateron.

Désherbage de rattrapage

Il se fait alors que la culture est active. Il n'est pas systématique et se fait en fonction des levées de mauvaises herbes qui font suite aux pluies de printemps. Il peut être dirigé soit uniquement contre des graminées, soit uniquement contre des dicotylédones, soit contre les deux.

Localisation du désherbage sur le rang

Couplé à un désherbage mécanique entre les rangs, la localisation de la pulvérisation sur le rang permet de diminuer les doses d'herbicides utilisées.

recolte traditionnelleRécolte

Le stade optimal pour la récolte est lorsque 50% des fleurs sont fanées pour la lavande fine et 60% pour la lavande de population. 

La lavande peut être récoltée de différentes manières. La technique la plus répandue est la récolte en vrac, les fleurs coupées sont pré-fanées en tas 2-3 jours avant d’être distillées. Plus rarement, la lavande peut aussi être récoltée en botte. 

Pour la lavande clonale, le pré-fanage n’est pas systématique et la technique de récolte en « vert-broyé » (cf lavandin) est parfois utilisée.