×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 964
jeudi, 08 juin 2017 15:36

Le Kit "Chasse Abeilles"

"Chasse Abeilles": un dispositif pour éloigner les abeilles

Un dispositif de chasse abeilles a été réalisé par le CRIEPPAM, en collaboration avec l’ADAPI (Associationde Développement de l’Apiculture Provençale), afin d'épargner les abeilles lors de la récolte des lavandes et des lavandins.
Ce principe simple est composé de deux tubes montés sur chacun des cueilleurs afin de faire fuir les butineurs(euses) avant passage dans le rotor. Les résultats sont efficaces et montrent une dimininution de 50% de la mortalité des abeilles lors de la récolte.       
Le Fonds de dotation pour la Sauvegarde du Patrimoine Lavandes en Provence s’est saisi du dossier et est allé chercher des financements pour faire en sorte que les chasse-abeilles puissent être distribués gratuitement aux producteurs qui s'engagent à réspecter la charte d'utilisation.


Remise des "Chasse Abeilles"

A l’issue de l’Assemblée Générale du CRIEPPAM qui a eu lieu le mardi 30 mai 2017 à Volx, une première série de kits chasse-abeilles a été remise aux producteurs présents.C’est en présence de Madame Françoise MEYER, Vice-Présidente de la Fondation d’Entreprise de Crédit Agricole Provence – Alpes Côte d’Azur, que ces kits ont été remis à la CUMA de Montagnac (Christophe HIDALGO), la CUMA du lac de St Croix du Verdon (Emmanuelle RAVEL), au GAEC St Pancrace de La Rochegiron (Jean-Paul PELLISSIER) et à Bernard BOREL de Banon. Au total 10 kits chasse-abeilles pourront être installés sur 3 récolteuses 3 rangs et 1 récolteuse un rang. Les autres kits seront distribués dès leur fabrication, afin qu’ils puissent être opérationnels pour cet été.Pascal JOURDAN et Bert CANDAELE à l’initiative de ce projet ont présenté les intérêts de ces kits par rapport à la sauvegarde des abeilles au moment de la récolte. Pascal JOURDAN a bien précisé que la durée de vie d’une ouvrière en plein été n’était que d’une quinzaine de jours et que l’intérêt de ces kits était surtout en début de récolte où la présence des abeilles était très forte, avec de jeunes abeilles.

IMG 0725 min
Mme Françoise MEYER (Vice-Présidente de la Fondation de Crédit Agricole PCA), Rudy USSEGLIO (Président du CRIEPPAM, Bert CANDAELE (Ingénieur au CRIEPPAM) et Pascal JOURDAN (Directeur de l’ADAPI)
Crédit Photo CA PCA

Rappelons, que ce programme est piloté par le Fonds SPLP. Il a pu sensibiliser les dons de la Fondation Crédit Agricole PCA (13 200 € sur deux ans), L’Occitane (3 000 €) et les Caisses locales de Crédit Agricole de la Drôme (1 800 €).

Publié dans Actualités
lundi, 23 septembre 2013 09:11

Récolte et transformation

Ecovaporateur2

Amélioration des techniques

Mécanisation des cultures, séchage et distillation.

Règlementations

Normes AFNOR, étiquettes, fiches de sécurité.

Publié dans Domaines d'action
mardi, 17 septembre 2013 14:51

Lavandin-Itinéraire technique

Implantation

Le lavandin peut être planté en racines nues ou mini-mottes. L’espace inter-rang est compris entre 1,70 et 2 m. L’espace entre les plants est compris entre 60 et 80 cm. Il faut compter entre 7000 et 10 000 plants par hectare.

Désherbage et protection de la culture

Les principales mauvaises herbes (ou adventices) des lavanderaies sont regroupées dans deux familles:

  • les graminées: classe de plantes à floraison en épi caractérisée par la présence d’un seul cotylédon sur la plantule et dont les feuilles à nervures parallèles sont généralement étroites et allongées.
Par exemple: Les chiendents, les ray-grass, la folle avoine, les bromes, le vulpin...
  • les dicotylédones: classe de plantes à fleurs caractérisée par la présence de deux cotylédons sur la plantule et dont les feuilles ont généralement un limbe plus ou moins large à nervation ramifiée.
Par exemple: le gaillet-grateron, les chardons, le liseron, les renouées, les ronces, les crucifères..

Désherbage de position

C'est le désherbage principal de la parcelle. Il se fait en hiver, lors du repos végétatif de la lavande et du lavandin. Il permet de détruire la majorité des adventices graminées et dicotylédones.

C'est aussi lors du repos végétatif des lavandes et lavandin que doit se faire le désherbage du gaillet grateron.

Désherbage de rattrapage

Il se fait alors que la culture est active. Il n'est pas systématique et se fait en fonction des levées de mauvaises herbes qui font suite aux pluies de printemps. Il peut être dirigé soit uniquement contre des graminées, soit uniquement contre des dicotylédones, soit contre les deux.

Localisation du désherbage sur le rang

Couplé à un désherbage mécanique entre les rangs, la localisation de la pulvérisation sur le rang permet de diminuer les doses d'herbicides utilisées.

recolte vert-broyeRécolte

Le stade optimal pour la récolte du lavandin est atteint lorsque 60% à 80% des fleurs sont fanées.

Le lavandin peut être récolté de différentes manières. Le lavandin peut être récolté en vrac ou plus rarement, en botte. Mais la technique la plus répandue est celle du « vert-broyé » : les plants sont ensilés et distillés directement.

 

Publié dans Lavandin
mardi, 17 septembre 2013 09:22

Lavande-Itinéraire technique

Implantation

La lavande peut être implantée selon différentes techniques : racines nues, mini-mottes ou semis direct (lavande de population). Cette dernière technique, plus marginale, est en court d’analyse par le CRIEPPAM. L'espacement dépend de la mécanisation de la récolte.

Désherbage et protection de la culture

Les principales mauvaises herbes (ou adventices) des lavanderaies sont regroupées dans deux familles:

 

  • les graminées: classe de plantes à floraison en épi caractérisée par la présence d’un seul cotylédon sur la plantule et dont les feuilles à nervures parallèles sont généralement étroites et allongées.

 

Par exemple: Les chiendents, les ray-grass, la folle avoine, les bromes, le vulpin...

 

  • les dicotylédones: classe de plantes à fleurs caractérisée par la présence de deux cotylédons sur la plantule et dont les feuilles ont généralement un limbe plus ou moins large à nervation ramifiée.

 

Par exemple: le gaillet-grateron, les chardons, le liseron, les renouées, les ronces, les crucifères..

Désherbage de position

C'est le désherbage principal de la parcelle. Il se fait en hiver, lors du repos végétatif de la lavande et du lavandin. Il permet de détruire la majorité des adventices graminées et dicotylédones.

C'est aussi lors du repos végétatif des lavandes et lavandin que doit se faire le désherbage du gaillet grateron.

Désherbage de rattrapage

Il se fait alors que la culture est active. Il n'est pas systématique et se fait en fonction des levées de mauvaises herbes qui font suite aux pluies de printemps. Il peut être dirigé soit uniquement contre des graminées, soit uniquement contre des dicotylédones, soit contre les deux.

Localisation du désherbage sur le rang

Couplé à un désherbage mécanique entre les rangs, la localisation de la pulvérisation sur le rang permet de diminuer les doses d'herbicides utilisées.

recolte traditionnelleRécolte

Le stade optimal pour la récolte est lorsque 50% des fleurs sont fanées pour la lavande fine et 60% pour la lavande de population. 

La lavande peut être récoltée de différentes manières. La technique la plus répandue est la récolte en vrac, les fleurs coupées sont pré-fanées en tas 2-3 jours avant d’être distillées. Plus rarement, la lavande peut aussi être récoltée en botte. 

Pour la lavande clonale, le pré-fanage n’est pas systématique et la technique de récolte en « vert-broyé » (cf lavandin) est parfois utilisée.

 

Publié dans Lavande

Plan du site / Mentions légales
©CRIEPPAM 2016 - Tous droits réservés - Les photographies et contenus de ce site ne sont pas libres de droit
Site internet réalisé par Le Studio des 2 Prairies