×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 964
lundi, 16 septembre 2013 16:26

Recherche agronomique

recherche agro

  

La recherche agronomique couvre l'ensemble des actions permettant de trouver des solutions face à des problématiques spécifiques et surtout de mesurer leur fiabilité. Ainsi le CRIEPPAM réalise des expérimentations visant à améliorer la production (sélection variétale, tests de produits phytosanitaires et mécanisation) et la transformation (séchage et distillation) mais il cherche aussi à sécuriser celles-ci (conservation génétique et plants sains).

Le CRIEPPAM travaille sur un nombre important d'espèces de plantes aromatiques, médicinales et à parfum. Mais les trois espèces principales sont : 
lundi, 16 septembre 2013 11:57

Sauge sclarée : présentation générale

sauge marie-noelle

Description botanique

La sauge sclarée, Salvia sclarea L.,est une plante bisannuelle ou vivace de la famille des Lamiacées. Mesurant de 40 à 100 cm, elle fleurit en Juin. Très odorante, elle renferme de l’huile essentielle dans les poils glanduleux de sa partie supérieure (tige, feuille et fleur).

Elle est cultivée en France sur une zone allant du Sud de la Drôme jusqu’à Valensole en Haute Provence, faisant intervenir environ 130 producteurs sur un total de 1000 Ha. C’est la troisième production locale de plantes à parfum après le lavandin (17 000 Ha) et la lavande (5 000 Ha). La sauge sclarée est cultivée pour l'huile essentielle et pour le sclaréol (voir ci-après). La plante doit passer au moins un hiver au stade rosette pour pouvoir fleurir. La sauge sclarée est une culture qui s'intègre bien dans une rotation avec une céréale (blé dur par exemple) et de la lavande ou du lavandin.   

Utilisations

utilisations sauge sclarée

Plusieurs extraits naturels sont élaborés à partir de la sauge sclarée:

  • Pour des petits volumes : extraction aux solvants volatiles de la sauge fraîche séchée pour fabriquer la concrète puis reprise à l’éthanol pour obtenir l’absolue, utilisée en parfumerie fine (d’où les appellations suivantes Concrète Parfumerie et Absolue Parfumerie).
  • Pour le cas le plus fréquent : d’une part l’huile essentielle obtenue par distillation à la vapeur d’eau de la plante et d’autre part une concrète obtenue par extraction aux solvants de la paille récupérée après distillation.

Le grand intérêt de cette concrète ainsi obtenue, même dépourvue de sa partie volatile odorante, est de contenir une proportion importante de sclaréol, proche de 50%. En effet le sclaréol est un diterpène complexe naturel qui sert en grande partie de molécule de base à l’hémisynthèse de l’Ambrox® ou Ambroxan®.

Cette dernière molécule, naturellement présente en faible quantité dans l’Ambre gris issu de cachalot, est l’une des grandes découvertes qui a marqué la chimie organique du XXème siècle appliquée au domaine de la Parfumerie (Firmenich 1950). Elle est caractérisée par une noble odeur ambrée, boisée, sèche et une grande puissance olfactive et diffusive, même à très faibles dilutions.

Au début employée en Parfumerie fine, elle a très vite montré ses performances en parfumerie fonctionnelle, où elle est, depuis les années 1980, toujours de plus en plus utilisée. C’est pourquoi le marché du sclaréol est un secteur très porteur.

Rendement

Un hectare de sauge sclarée permet d’obtenir un rendement en biomasse de 3 à 5 tonnes en sec et de 10 à 15 tonnes en frais.

Le rendement en huile essentielle varie de 10 à 30 kilogrammes par hectare. La teneur en sclaréol est de 1 à 2% de la matière sèche. Ainsi un hectare de culture permet d’obtenir entre 30 et 50 kg de sclaréol.

vendredi, 13 septembre 2013 09:13

Plants sains certifiés

IMG 2221PMphoto 1maill vernin

 

Présentation

La filière plants sains certifiés a pour objectif de produire un plant garanti indemne de phytoplasme du Stolbur et de toutes autres maladies, au moment de sa plantation.
Cette filière a été constituée à la demande des producteurs dans les années 2000, en réponse à une forte progression du dépérissement des lavandes et lavandins, afin de lutter contre cette maladie en limitant son expansion et en ralentissant la contamination de la parcelle.
Depuis la création de la filière, la production de plants sains n’a cessé d’augmenter et représente aujourd’hui plus de 10 millions de plants certifiés chaque année.
Comme le montre le schéma ci-dessous, la production de plants sains est régie par un cahier des charges à travers une succession d’étapes et d’acteurs. Elle est contrôlée par un organisme certificateur qui veille au bon respect des obligations du règlement technique (plants sous abris anti-insecte, désinfections sol et outils …).

 Garantie

photo vignette Seule une vignette bleue, apposée sur la facture ou le bon de livraison, par le SOC (organisme de contrôle et de certification du GNIS), est gage d'un achat de plant sain certifié

 Les avantages des plants sains certifiés

En implantant ce matériel végétal:

     ♦ Vous ne prenez pas le risque de planter des plants porteurs du phytoplasme.
     ♦ Vous ne propagez pas la maladie.
     ♦ Vous allongez la durée de vie de votre parcelle.
     ♦
Vous limitez les pertes de rendements dues à la maladie (des essais menés par le CRIEPPAM ont montré une baisse de 50% du rendement en huile essentielle en première année pour des plants porteurs du phytoplasme à la plantation, en comparaison de plants sains de la même variété).

 Attention aux confusions!

     ♦ Un plant sain n'est pas un plant résistant au dépérissement:

        Qui dit résistance, dit gène(s) de résistance, hors, malgré les recherches en cours, aucun de ces gènes n'a encore été trouvé dans des lavandes ou des lavandins.

     ♦ Un plant sain peut être atteint de dépérissement à phytoplasme:

A la sortie de la pépinière, au moment de sa plantation, le plant sain est certifié indemne de phytoplasme. Mais, il peut être contaminé par le phytoplasme plus ou moins rapidement selon les conditions du milieu et développer ensuite la maladie. Une parcelle de plants sains à proximité immédiate d'une  parcelle âgée présentant de nombreux plants dépérissants, pourra développer des symptômes de dépérissement beaucoup plus rapidement qu'une parcelle de plants sains implantée à côté d'une autre jeune parcelle parcelle de plants sains, ou éloignée de toute autre parcelle de lavande et de lavandin. Cependant, une parcelle de plants sains développera des symptômes de dépérissement plus tardivement qu'une parcelle de plants traditionnels, et sa longévité sera supérieure.

 Liste des pépiniéristes certifiés en 2016/2017: Cliquer ici

vendredi, 13 septembre 2013 09:12

La filière PPAM

La filière des Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales (PPAM) est très diversifiée puisque elle regroupe plus d'une centaine d'espèces. Toutefois seule trois espèces occupent près de 80% des surfaces : le pavot oeillette (10 000 ha), le lavandin et la lavande (20 000 ha).

carte recensement ppam agreste

 

 

 

Source : Agreste Recensement agricole 2010

 

 

 

 

 

Pour ces deux espèces, les surfaces cultivées sont en quasi-totalité dans le Sud-Est de la France. Les plantes aromatiques sont aussi présentes et notamment celles composant le mélange « Herbes de Provence » : thym, romarin, sariette, origan et basilic. Cette région est donc très marquée traditionnellement et économiquement par la culture des plantes à parfum et des PPAM en général. C'est pour cette raison que le CRIEPPAM travaille principalement sur ces espèces.

 

 Pour aller plus loin :

Production et marchés des huiles essentielles de lavande & lavandins. Claude Chailan, FranceAgriMer. logo pdf

- Présentation de la filière sur le site de PAM de France.

 

 

 


 

 

 

 

 

jeudi, 12 septembre 2013 09:05

CASDAR Dépérissement 2008-2010

Un programme de recherche CASDAR (Compte d'Affectation Spéciale pour le Développement Agricole et Rural) sur le dépérissement de la lavande et du lavandin a été monté par le CRIEPPAM et de nombreux partenaires : le CIHEF, l'ITEIPMAI, l'INRA d'Avignon, l'INRA de Bordeaux et LBV PAM. Les travaux menés ont permis l'obtention et la publication de plusieurs résultats.

Articles scientifiques

Amélioration des stratégies de lutte contre le dépérissement de la lavande et du lavandin. logo pdf

The stolbur phytoplasma antigenic membrane protein gene stamp is submitted to diversifying positive selection. logo pdf

StAMP encoding the antigenic membrane protein of stolbur phytoplasma is useful for molecular epidemiology. logo pdf

Phytoplasma titer in diseased lavender is not correlated to lavender tolerance to stolbur phytoplasma. logo pdf

Articles dans le bulletin L'Essentiel

Huit articles en lien avec ce programme ont été publiés dans le bulletin L'Essentiel d'Octobre 2007 à Juin 2012. logo zip

 

 

 

mercredi, 11 septembre 2013 00:00

Bulletin de Santé du Végétal

Le Bulletin de Santé du Végétal découle du plan Ecophyto. Pour la filière PPAM de PACA et du sud de la Drome, il est rédigé par le CRIEPPAM qui concentre les observations de plusieurs acteurs de cette filière. Il constitue un outil de surveillance biologique du territoire puisque il contient une description de la situation phytosanitaire, l'analyse de risque et le résumé de la situation épidémiologique décrite par les modèles et les seuils de risque. Il est accessible à tous sur le site internet du Cirame ou sur le site internet de la DRAAF PACA. Il existe également une plateforme de mise en ligne des BSV (lien ici), gérée par la Chambre d'Agriculture Régionale PACA.

 
 


2018

Bulletin de santé du végétal 4 (17 mai)
 
Bulletin de santé du végétal 3 (5 avril)
 
Bulletin de santé du végétal 2 (8 février)

Bulletin de santé du végétal 
n°1(23 janvier)

2017

Bulletin de saté du végétal 10 (31 décembre)

Bulletin de saté du végétal n°9 (5 octobre)

Bulletin de santé du végétal n°8 (11 juillet)

Bulletin de santé du végétal n°7 (6 juin)

Bulletin de santé du végétal n°6 (27 avril)
 
Bulletin de santé du végétal n°5 (6 avril)
 
Bulletin de santé du végétal n°4 (14 mars)
 
Bulletin de santé du végétal n°3 (23 février)
 
Bulletin de santé du végétal n° 2 (10 février)

Bulletin de santé du végétal n°1 (3 février)

2016

Bulletin de santé du végétal n°10 (25 juillet)

Bulletin de santé du végétal n°9 (28 juin)

Bulletin de santé du végétal n°8 (21 juin)

Bulletin de santé du végétal n°7 (3 mai)

Bulletin de santé du végétal n°6 (22 avril)

Bulletin de santé du végétal n°5 (14 avril)

Bulletin de santé du végétal n°4 (7 avril)

Bulletin de santé du végétal n°3 (11 mars)

Bulletin de santé du végétal n°2 (4 février)

Bulletin de santé du végétal n°1 (25 janvier)

2015

Bulletin de santé du végétal n°8 (Bilan 2015)

Bulletin de santé du végétal n°7

Bulletin de santé du végétal n°6

Bulletin de santé du végétal n°5

Bulletin de santé du végétal n°4

Bulletin de santé du végétal n°3

Bulletin de santé du végétal n°2

Bulletin de santé du végétal n°1

2014

Bulletin de santé du végétal n°5 (bilan 2014)

Bulletin de santé du végétal n°4

Bulletin de santé du végétal n°3

Bulletin de santé du végétal n°2

Bulletin de santé du végétal n°1

2013

Bulletin de santé du végétal n°6

Bulletin de santé du végétal n°5

Bulletin de santé du végétal n°4

Bulletin de santé du végétal n°3

Bulletin de santé du végétal n°2

Bulletin de santé du végétal n°1

2012

Bulletin de santé du végétal n°5 - BILAN

Bulletin de santé du végétal n°4

Bulletin de santé du végétal n°3

Bulletin de santé du végétal n°2

Bulletin de santé du végétal n°1

 

 

mercredi, 11 septembre 2013 00:00

Bulletin L'Essentiel

C'est le bulletin technico-économique de la filière. Il est rédigé par le CRIEPPAM en collaboration avec le CPPARM (Comité des Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales) et le CIHEF (Comité Interprofessionnel des Huiles Essentielles Françaises) et édité 4 fois / an. Il contient les dernières nouvelles des marchés, des programmes d’expérimentation, et des réglementations. Il est diffusé gratuitement à tous les producteurs et techniciens de la filière, soit plus de 1500 personnes.

2019

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

 

 

mardi, 10 septembre 2013 00:00

Comptes-rendus

Les analyses des résultats et les conclusions des essais réalisés par le CRIEPPAM sont publiés annuellement sous forme de comptes-rendus. Ces comptes-rendus sont divisés en différentes problématiques.

 

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

 

 

 

mardi, 10 septembre 2013 09:26

Fiches Horizons Bleus

Véritables outils de décision pour les producteurs et transformateurs de plantes à parfum et aromatiques, ces fiches contiennent soit des conseils de saison (désherbage, lutte contre les ravageurs, …) soit des conseils sur un thème donné (la pulvérisation localisée, le compostage des pailles de lavande distillées, la distillation, la protection de la ressource en eau…).

fhb variétés Variétés
   
essai bpe cecidomyie2

Ravageurs        Adventices

   
Ecovaporateur2 Transformation

 



 

 

Page 2 sur 2

Plan du site / Mentions légales
©CRIEPPAM 2016 - Tous droits réservés - Les photographies et contenus de ce site ne sont pas libres de droit
Site internet réalisé par Le Studio des 2 Prairies