×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 964
mardi, 21 mars 2017 13:39

Fiches ravageurs et insecticides

Nous avons édité toute une série de fiches concernant les produits homologués sur les ravageurs en PPAM.

Vous retrouverez celles-ci en cliquant sur ce lien.

Publié dans Actualités
mardi, 17 septembre 2013 09:22

Lavande-Itinéraire technique

Implantation

La lavande peut être implantée selon différentes techniques : racines nues, mini-mottes ou semis direct (lavande de population). Cette dernière technique, plus marginale, est en court d’analyse par le CRIEPPAM. L'espacement dépend de la mécanisation de la récolte.

Désherbage et protection de la culture

Les principales mauvaises herbes (ou adventices) des lavanderaies sont regroupées dans deux familles:

 

  • les graminées: classe de plantes à floraison en épi caractérisée par la présence d’un seul cotylédon sur la plantule et dont les feuilles à nervures parallèles sont généralement étroites et allongées.

 

Par exemple: Les chiendents, les ray-grass, la folle avoine, les bromes, le vulpin...

 

  • les dicotylédones: classe de plantes à fleurs caractérisée par la présence de deux cotylédons sur la plantule et dont les feuilles ont généralement un limbe plus ou moins large à nervation ramifiée.

 

Par exemple: le gaillet-grateron, les chardons, le liseron, les renouées, les ronces, les crucifères..

Désherbage de position

C'est le désherbage principal de la parcelle. Il se fait en hiver, lors du repos végétatif de la lavande et du lavandin. Il permet de détruire la majorité des adventices graminées et dicotylédones.

C'est aussi lors du repos végétatif des lavandes et lavandin que doit se faire le désherbage du gaillet grateron.

Désherbage de rattrapage

Il se fait alors que la culture est active. Il n'est pas systématique et se fait en fonction des levées de mauvaises herbes qui font suite aux pluies de printemps. Il peut être dirigé soit uniquement contre des graminées, soit uniquement contre des dicotylédones, soit contre les deux.

Localisation du désherbage sur le rang

Couplé à un désherbage mécanique entre les rangs, la localisation de la pulvérisation sur le rang permet de diminuer les doses d'herbicides utilisées.

recolte traditionnelleRécolte

Le stade optimal pour la récolte est lorsque 50% des fleurs sont fanées pour la lavande fine et 60% pour la lavande de population. 

La lavande peut être récoltée de différentes manières. La technique la plus répandue est la récolte en vrac, les fleurs coupées sont pré-fanées en tas 2-3 jours avant d’être distillées. Plus rarement, la lavande peut aussi être récoltée en botte. 

Pour la lavande clonale, le pré-fanage n’est pas systématique et la technique de récolte en « vert-broyé » (cf lavandin) est parfois utilisée.

 

Publié dans Lavande
mardi, 17 septembre 2013 09:21

Lavande-Présentation générale

Description botanique

La lavande, Lavandula angustifolia, est une plante de la famille des Lamiacées. Cet arbrisseau peut atteindre 50 cm de hauteur. Elle fleurit de Juillet à Aout en fonction de l’altitude et des conditions climatiques. L’huile essentielle est sécrétée par les poils glandulaires présents sur le dessous des feuilles et sur le calice des fleurs.

Utilisations

La lavande est cultivée pour son huile essentielle qui est utilisée dans les secteurs de la cosmétique et de l’alimentation. Ornementale, la lavande est aussi cultivée pour la production de bouquets.

Rendement

Le rendement en biomasse est d’environ 3 tonnes à l’hectare pour la lavande fine, un peu plus pour la lavande clonale. Concernant le rendement de l’huile essentielle, il est de 15 à 25 kilogrammes pour la lavande de population et de 35 à 50 kilogrammes pour la clonale.

 

Publié dans Lavande
lundi, 16 septembre 2013 16:26

Recherche agronomique

recherche agro

  

La recherche agronomique couvre l'ensemble des actions permettant de trouver des solutions face à des problématiques spécifiques et surtout de mesurer leur fiabilité. Ainsi le CRIEPPAM réalise des expérimentations visant à améliorer la production (sélection variétale, tests de produits phytosanitaires et mécanisation) et la transformation (séchage et distillation) mais il cherche aussi à sécuriser celles-ci (conservation génétique et plants sains).

Le CRIEPPAM travaille sur un nombre important d'espèces de plantes aromatiques, médicinales et à parfum. Mais les trois espèces principales sont : 
Publié dans Domaines d'action
vendredi, 13 septembre 2013 09:12

La filière PPAM

La filière des Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales (PPAM) est très diversifiée puisque elle regroupe plus d'une centaine d'espèces. Toutefois seule trois espèces occupent près de 80% des surfaces : le pavot oeillette (10 000 ha), le lavandin et la lavande (20 000 ha).

carte recensement ppam agreste

 

 

 

Source : Agreste Recensement agricole 2010

 

 

 

 

 

Pour ces deux espèces, les surfaces cultivées sont en quasi-totalité dans le Sud-Est de la France. Les plantes aromatiques sont aussi présentes et notamment celles composant le mélange « Herbes de Provence » : thym, romarin, sariette, origan et basilic. Cette région est donc très marquée traditionnellement et économiquement par la culture des plantes à parfum et des PPAM en général. C'est pour cette raison que le CRIEPPAM travaille principalement sur ces espèces.

 

 Pour aller plus loin :

Production et marchés des huiles essentielles de lavande & lavandins. Claude Chailan, FranceAgriMer. logo pdf

- Présentation de la filière sur le site de PAM de France.

 

 

 


 

 

 

 

 

Publié dans Le CRIEPPAM
jeudi, 12 septembre 2013 09:05

CASDAR Dépérissement 2008-2010

Un programme de recherche CASDAR (Compte d'Affectation Spéciale pour le Développement Agricole et Rural) sur le dépérissement de la lavande et du lavandin a été monté par le CRIEPPAM et de nombreux partenaires : le CIHEF, l'ITEIPMAI, l'INRA d'Avignon, l'INRA de Bordeaux et LBV PAM. Les travaux menés ont permis l'obtention et la publication de plusieurs résultats.

Articles scientifiques

Amélioration des stratégies de lutte contre le dépérissement de la lavande et du lavandin. logo pdf

The stolbur phytoplasma antigenic membrane protein gene stamp is submitted to diversifying positive selection. logo pdf

StAMP encoding the antigenic membrane protein of stolbur phytoplasma is useful for molecular epidemiology. logo pdf

Phytoplasma titer in diseased lavender is not correlated to lavender tolerance to stolbur phytoplasma. logo pdf

Articles dans le bulletin L'Essentiel

Huit articles en lien avec ce programme ont été publiés dans le bulletin L'Essentiel d'Octobre 2007 à Juin 2012. logo zip

 

 

 

Publié dans Documentation
jeudi, 05 septembre 2013 12:01

Défendez la lavande!

 

Pour demander à l’Europe de ne pas considérer les plantes à parfum, aromatiques et médicinales comme des produits chimiques, et de les protéger de toutes les règlementations inadaptées. Nous vous invitons à signer cette pétition, et à la faire suivre le plus largement possible à votre entourage, et dans vos réseaux : "Sauvons la lavande et les plantes à parfum, aromatiques et médicinales"

Pour plus de détails et de renseignements, consulter les sites ci-dessous:



 

 

Publié dans Actualités
jeudi, 05 septembre 2013 12:00

La lavande au coeur des médias

Cet été, la lavande a fait l'objet de plusieurs reportages dans de grands médias nationaux.

Vous pouvez retrouver toutes ces archives sur le site du fonds de dotation.

http://www.sauvegarde-lavandes-provence.org

Publié dans Actualités

Plan du site / Mentions légales
©CRIEPPAM 2016 - Tous droits réservés - Les photographies et contenus de ce site ne sont pas libres de droit
Site internet réalisé par Le Studio des 2 Prairies